Et voila.
Encore la même rengaine.
Les insomnies, les crises d'angoisse.
Qui va encore tout gâcher?...

Incapable d'être heureuse, hein.
Je suis stupide et irrationnelle.

Je pars au milieu de la nuit "faire un tour"
Alors que ma seule envie, c'est qu'il m'arrive un truc grave.
Me faire renverser par une voiture, me faire agresser, tomber dans la Seine, malencontreusement.

Je lui dis que j'ai peur qu'il me quitte.
Il me repond qu'il est 6h du mat'.

Mes parents se font la guerre, mon frère au milieu.

Pendant ce temps là, j'apprends que Léo refuse de me voir.
Que Paul a une nouvelle fille dans sa vie. Qu'elle est très jolie, et que ce n'est pas moi.

Je n'aime pas les choses simples.
J'aime les mélodrames.

Je prends des demi xanax, alors que j'ai envie de m'enfiler la boîte. De tout oublier.

Je ne le ferai pas. Pas de suite.
Pas alors que je dois aller bosser dans 2h, c'est moi qui ouvre.
Pas ce soir, alors que j'ai le concert.
Je ne voudrais pas venir tout gâcher.

Menteuse.
J'ai envie d'exister.
J'ai envie qu'il m'aime.
J'veux être heureuse.

Et ce serait tellement simple si j'arrivais à me satisfaire de ce que j'ai.
Au lieu de ça, je pleure dans mon coin.
Je précipite la rupture.
Juste parce que je flippe.
Parce que là, je crois bien qu'il m'aimait.
Mais qu'avec mes conneries, c'est le debut de la fin.
Je sais que je l'exaspère.
Qu'il viendra pas tout le temps me chercher quand je m'enfuis.
Il n'a pas fait un geste pour me retenir ce matin.

J'ai pas pu rester dehors, comme avant-hier.
Le froid me piquait les yeux.
Et j'avais oublié mes mouchoirs.
Alors j'attends. Que les minutes passent.
Pour pouvoir vaquer à mes occupations.

En essayant d'oublier ces pensées noires.
Ou pas.