Serre-moi.
Contre toi.
Je te veux.
J'en peux plus de cet écran qui nous rapproche et qui nous sépare.
Je ne veux plus de cette distance.
Je ne veux plus de ce virtuel.
J'veux te toucher.
J'veux te sentir.
J'veux te voir.
J'veux que tu me regardes en vrai.
J'veux que tu me trouves belle.
J'veux qu'on repasse des nuits ensemble.
Je ne veux plus que ça se passe mal.
J'veux repasser un week-end, comme notre premier week-end.
Celui que j'ai repassé en boucle un nombre incalculable de fois.
Toi.
Le tour du périph en moto.
J'étais si anxieuse. Rien en comparaison de toi.
Ton appart.
Le canap inconfortable. Les trucs à la con, à la télé.
J'ai tenté un vague rapprochement.
Il est si tard.
Ta chambre.
Toi sur le ventre. Toi qui flippe.
Toi qui tremble.
Tu me touches. Tu m'attendris.
Tu me rends folle.
Folle, oui.
A ne pas pouvoir avoir ce que tu veux.
Ton lit.
Ton dos.
Ton corps entier.
Un appel à la caresse.
Etreins-moi.
Embrasse-moi encore.
Si tu ne me le dis pas, montre-moi comme tu m'aimes. A quel point tu tiens à moi.
J'te veux.
J'te veux dans mes bras, j'te veux le matin au réveil, j'te veux le soir pour dormir.
J'veux entendre ta voix.
Ton rire.
J'veux voir ton sourire.
J'veux que mes lèvres touchent les tiennes.
J'veux me noyer dans tes yeux.
Le parc de Saint Cloud.
Au soleil.
L'herbe, les poussettes, les vélos.
Tes bras. Tes câlins. Toi.
J'm'en souviens comme si c'était hier.
Le barbecue chez Sonia.
Le soleil. Comme un goût de vacances.
Toi qui rit. Moi qui m'accroche à toi.
Toi & Moi
Toi et moi dans le jacuzzi.
La chaleur. L'eau. Ton regard, encore.
La serviette sur l'herbe.
Ta peau diaphane.
Tes étreintes.
La salle de bains
Ton corps nu. Comme un appel au sexe, à l'amour.
J'nous trouve beau.
Les rires des autres, les sous-entendus quand on sort.
Le retour en moto à Saint Cloud.
La prise de conscience.
C'est déjà fini.
Le retour à Gare de Lyon.
Je ne suis plus timide. J'me colle du mieux que je peux contre toi.
Je ne veux pas perdre une minute.
Tu me caresses la jambe.
Je ne veux pas rentrer.
Etreins-moi. Aime-moi.
Aime-moi encore, aime-moi plus fort.
Embrasse-moi.
Rassure-moi.
Ne me laisse plus en bas de chez toi.
Accueille moi chez toi.
J'ai encore la sensation de ce soleil d'avril sur mon corps.
Encore la sensation de ta main sur ma cuisse.
Ce goût de soleil. Ce goût de vacances.
Je le veux encore.
J'te veux.
J'te veux vraiment.
Etreins-moi.
Rejoins-moi.
J'ai besoin de toi. De tes bras, de ton regard.
De tes moqueries aussi. 
Viens.
J'veux m'endormir dans tes bras. Dans le creux de ton épaule.
J'veux pas dormir.
J'veux passer la nuit avec toi.
Comme mon passage-éclair de 12h.
Parce qu'on se manquait trop.
J'aurai pu passer la nuit à te câliner. A te regarder, à discuter.
A faire l'amour.
Fais-moi l'amour.
Comme cette fois-là.
Celle où innocemment, je t'allumais, l'air de rien, en faisant mine de dormir.
Et où tu as eu ce désir, presque violent.
J't'ai trouvé tellement sexy.
Rien que d'y penser, j'ai envie de toi.
J'te veux, j'te veux près de moi, j'te veux en moi.

 

 

 

Mais si j'lui dis ça, il part en courant, n'est-ce pas ?