Oui.
J'me suis mentie.
J'ai cru que j'avais surmonté tout ça.
Que 3 mois c'était suffisant.
Petite naïve.
Y'en a qui disent qu'il faut laisser le temps au temps.
D'autres qui me disent qu'il faut juste un mec de transition.
Et moi ?
Moi, j'ai le coeur en vrac. L'impression qu'un étau se ressere.
J'ai plus de souffle. J'ai l'impression d'avoir arrêté de respirer.
C'est ça le manque ?
Les larmes qui viennent toutes seules.
J'préfèrais pleurer comme une niaise devant Bright Star.
J'peux pas le revoir.
Si j'le revois, j'm'effondre.
Si j'le revois, j'détruis ce tout petit équilibre que j'ai construit ces dernières semaines.
Laure m'a dit "Ne t'inflige pas ça".
Elle a raison.
Je ne suis pas assez forte pour le voir mais assez forte pour dire que je ne suis pas assez forte pour le voir. [Cette phrase est aussi embrouillée que mon esprit à l'instant présent.]
Si j'le revois pas avant qu'il reparte pour 6 mois, j'm'effondre un peu aussi.
Mais au moins, j'ne verrais pas miroiter ce qui aurait pu être.
J'me mens encore.
Un peu plus tous les jours.
Ce masque de joie que j'porte chaque jour.
J'avais le coeur lourd aujourd'hui. Le sourire difficile.
J'sors pour oublier, comme s'il n'y avait que ça qui me faisait tenir.
Mais jusqu'à quand ?